Raphaël Beuchot, dans la case…

Dans la case, Raphael Beuchot, Zidrou, un tout petit bour d'elles, le lombard

une Case en plus vous propose de rentrer Dans la case d’un auteur de bande dessinée, qu’il soit scénariste, dessinateur ou encore coloriste. Dans la case, c’est simple : l’auteur choisit une case au sein de son dernier album, explique son choix et la décrypte pour vous.

Aujourd’hui, Raphaël  Beuchot vous propose d’entrer dans la case… d’Un tout petit bout d’elles (page 61, cases 4 et 5), scénarisé par Zidrou et publié aux éditions Le Lombard.

 

Dans la case, Raphael Beuchot, Zidrou, un tout petit bour d'elles, le lombard

« J’ai choisi cette case moins pour des raisons esthétiques que parce qu’elle illustre un choix de découpage/mise en scène dont je suis assez content.

Dans la case, Raphael Beuchot, Zidrou, un tout petit bour d'elles, le lombardCe strip clôt une scène importante, dans laquelle Antoinette raconte son excision à son amant chinois Yue. C’est un moment fort pour le couple : le fait qu’Antoinette dévoile un récit aussi intime montre qu’entre eux, c’est devenu vraiment sérieux.

C’est aussi l’instant où l’on découvre la volonté d’Antoinette de briser la tradition. Si on a en effet deviné sa blessure et son chagrin dans le récit qu’elle vient de faire, ce dernier strip montre une Antoinette qui se reprend, tout à fait déterminée à stopper le cercle. On passe, en deux cases, de l’évocation triste d’un passé lourd, à une fière défiance envers l’avenir.

Pour signifier cette idée de rupture, j’ai choisi de créer une grande case divisée. Ce n’était pas la première idée : dans mon premier storyboard, je faisais un plan serré sur Antoinette, zoomé sur la dernière case. Mais cela ne fonctionnait pas : outre le procédé un peu bateau, cela montrait une Antoinette trop isolée, repliée sur elle-même. De l’idée de rupture, rien : il fallait donc trouver autre chose.

storyboard-initial
planche-crayonnée
planche-finale

La grande case divisée illustre à la fois le changement, tout en incluant Yue dans cette détermination nouvelle. La relation de couple est préservée. Allons plus loin : Yue, encore tourné vers la gauche (et donc le passé) rejoint par le regard une Antoinette qui fait face à la droite (et donc : l’avenir). Si le sens de lecture gauche-droite dessine un axe chronologique, alors la gouttière séparative en marque un instant décisif.

Dans la case, Raphael Beuchot, Zidrou, un tout petit bour d'elles, le lombard

Bref, j’ai appuyé ici le signifié par un procédé narratif exclusivement propre à la BD. Et du coup, je crois que c’est un moment qui fonctionne assez bien dans le récit. »

 

Un grand merci à Raphaël Beuchot pour sa participation.
Et retrouver notre chronique d’Un tout petit bout d’elles de zidrou et Beuchot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.