Rose #1, la critique

Rose, Double vie, DupuisDouble vie est le 1er album de Rose, une série en 3 tomes signée Denis Lapière, Emilie Albert et Valérie Vernay chez Dupuis.

Jeune fille discrète, Rose a un secret : elle a le pouvoir de se dédoubler ! Son esprit peut quitter son corps et pénétrer dans les appartements pour regarder vivre les gens. Ce don, elle ne le comprend pas. Elle l’appelle « sa maladie ». Elle n’a jamais réussi à en parler : ni à sa mère, morte après sa naissance, ni à son père, devenu détective privé à la mort de sa femme. Un jour, tout bascule : son père est abattu d’une balle dans la tête ! Rose décide alors de reprendre l’affaire de son père pour découvrir son assassin. Enfin, son pouvoir va lui être utile ! Mais son double va faire une rencontre étonnante : celle de 3 fantômes qui vivent, coincés par un envoûtement, dans l’immeuble paternel. Et ils en savent long sur l’histoire familiale. Détective malgré elle, Rose va devoir enquêter sur des morts suspectes liées à un tableau célèbre mais aussi sur une malédiction vieille de 500 ans. Et si la clé de ces énigmes se trouvait dans le secret de sa naissance ?

Denis Lapière et Emilie Albert signent une histoire originale qui voit une jeune femme, possédant l’étrange don de pouvoir se dédoubler, enquêter sur l’étrange mort de son père. Les scénaristes proposent un récit remarquablement fluide au cours duquel ils installent lentement l’intrigue et les personnages. Trop lentement pourrait-on dire si le récit ne parvenait pas malgré tout à captiver et installer une certaine tension tout au long des 48 pages du récit. Le lecteur ressent une certaine frustration (positive) en fin d’album de ne comprendre que trop tardivement ce qui se joue dans cette histoire rondement menée.

Rose, Double vie, Dupuis
Rose, Double vie, Dupuis-page3-1200
Rose, Double vie, Dupuis-page4-1200
Rose, Double vie, Dupuis-page5-1200
Rose, Double vie, Dupuis-page6-1200
B0pRBAtnxsOVSkFuURgorEa1cxfz9PIB-page7-1200

La partie graphique est assurée par Valérie Vernay dont le dessin simple et doux, à l’opposé du récit sombre qu’est Rose, apporte une certaine distance et un mystère complémentaire. L’utilisation du noir et blanc pour illustrer les moments où Rose se dédouble est très intéressante, sans être fondamentalement originale, et apporte un peu derythme à ce récit.

Double vie, 1er tome de Rose est une bonne surprise. Les auteurs signent un album déroutant dans sa construction mais très réussi. La suite de l’enquête de Rome est prévue dans un tome é à paraître en septembre 2017.

 

Rose #1
Double vie
48 pages
Denis Lapière – Emilie Albert – Valérie Vernay
Dupuis
Parution : 20 janvier 2017

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.