Rose Profond, la critique

Rose Profond - Casterman - Jean-Pierre Dionet - PriusLes éditions Casterman rééditent Rose Profond, de Jean-Pierre Dionnet et Pirus, qui avait initialement été publié en 1988 dans le journal L’Echo des Savanes puis sous forme d’album en 1989 chez Albin Michel.

Au Pays Rose, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… Comme toujours. Ce soir, c’est l’anniversaire de Malcolm, Malcolm le rat, Malcolm la star, Malcolm le héros au grand cœur : 50 ans et des dizaines d’aventures en technicolor. Mais alors qu’on célèbre toutes ces années de vie en rose et de bonheur planifié, Malcolm boit et brise le miroir ! Pauvre Mimi qui va en faire les frais…

Les éditions Casterman nous gratifient d’une excellente réédition de Rose Profond, cette bande dessinée, qui malgré les apparences, est réservée aux adultes, tant le contenu pourrait choquer les plus jeunes des lecteurs.

Le scénario de Jean-Pierre Dionnet est très intelligent. Tout démarre comme une histoire simple et joyeuse, dans un univers féérique aux dessins styles « Mickey ». Puis tout à coup, le récit bascule étonnamment et plutôt… violemment. Ivre et las de simplement fricoter avec Mimi, son amie, Malcolm brise les règles du Pays rose et la viole… Jean-Pierre Dionnet signe un récit plus sombre que ne le laisse penser la couverture de l’album, ou même le titre du récit. Au fil des pages, une tension et un certain malaise s’installent en découvrant que tout n’est finalement pas si gai au Pays Rose…

Entre satire de l’univers trop policé de Walt Disney et accusation sur les méfaits de l’alcool, Rose Profond interpelle et choque pour mieux embarquer le lecteur dans son histoire.

ose Profond - Casterman - Jean-Pierre Dionet - PriusGraphiquement, c’est un choc. Les dessins de Pirus sont simplement magnifiques. Ce sont eux qui m’ont amené à découvrir ce titre plus qu’original et en total décalage avec le contenu plutôt hard de l’album. Pirus a un talent fou. Il peint de manière somptueuse et très détaillé le Pays Rose. Par ailleurs, les dessins sont superbement mis en valeur par Casterman, qui a imprimé cet ouvrage sur un papier épais, très qualitatif.

Rose Profond n’est certes pas une bande dessinée à mettre dans toutes les mains, mais le scénario intelligent de Jean-Pierre Dionnet autant que les dessins magnifiques de Prius font de ce récit une excellente bande dessinée à la fois rétro et moderne.

 

Rose Profond
Jean-Pierre Dionnet – Pirus
Casterman
Parution : 1er avril 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.