Le Roy des Ribauds #3, la critique

Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoatLe premier cycle du Roy des Ribauds, de Ronan Toulhoat et Vincent Brugeas, se conclue chez Akileos avec la parution du Livre 3.

Réfugié dans son bordel, le Triste Sire est acculé par ses ennemis dirigés par le Rouennais. Parallèlement, dans les bas-fonds, un complot se met en place pour détrôner le Grand Coësre et installer Saïf à sa place. En surface comme sous-terre, la tension est à son paroxysme, les armes ont été sorties de leurs fourreaux, et c’est tout Paris qui tremble sur ses bases…

Ronan Toulhoat et Vincent Brugeas mettent le point final au premier cycle du Roy des Ribauds. Ce premier cycle se termine en beauté avec un troisième tome particulièrement intense et captivant. Après avoir fait vivre le pire au Triste Sire, Vincent Brugeas s’attache à démêler et à résoudre les différentes pistes soulevées depuis le premier tome. Sans toutefois s’éparpiller et égarer le lecteur, le scénariste capte l’attention et l’intérêt du lecteur tout au long de cette conclusion, sans que celui-ci n’ait vraiment le temps de reprendre son souffle. Les ennemis foisonnent et s’écharpent, des pions tombent au combat, les manigances et les traitrises, qui se font et se défont, parsèment cette (re)conquête du pouvoir tant dans les bas-fonds qu’à la cour du Roi. Ces règlements de compte apportent beaucoup d’action mais aussi une certaine violence que le dessinateur retranscrit admirablement. Passionnant !

Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoat
Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoat
Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoat
Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoat
Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoat
Le Roy des Ribauds #3, Akileos, Vincent Brugeas, Ronan toulhoat

Dans la lignée des précédents tomes, le dessin de Ronan Toulhoat est tout simplement impressionnant. Avec beaucoup d’aisance et de fluidité, il peint les méandres et la noirceur des rues de Paris, théâtre de cette lutte sanglante de pouvoir. Son style nerveux est parfaitement adapté au récit. Par ailleurs, Ronan Toulhoat propose un cadrage cinématographique des plus rythmé et immersif, sans parler de la mise en couleur aux ambiances sombres et rouges qui amplifient la tension.

Ce troisième livre conclue magistralement le premier cycle du Roy des Ribauds. On ne cessera de vous recommander cette excellente série et on espère que nous aurons la plaisir de lire une suite rapidement !

Le Roy des Ribauds #3
160 pages
Vincent Brugeas – Ronan Toulhoat
Akiléos
Parution : 14 septembre 2017

Et retrouvez les chroniques des deux premiers tomes du Roy des Ribauds : Livre 1 et Livre 2.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

1 thought on “Le Roy des Ribauds #3, la critique

  1. Ping Ronan Toulhoat, dans la case... | Le Roy des Ribauds #3 | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *