Sangre #1, la critique

Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, BlanchardLes éditions Soleil publient la nouvelle série de planet-fantasy de Christophe Arleston, accompagné par Adrien Floch au dessin et Fred Blanchard pour les designs.

Sangre, petite fille, voit sa famille massacrée et sa mère enlevée par la compagnie des Sombres Écumeurs. Seule survivante, elle grandit dans une institution où on lui apprend à maîtriser un pouvoir qui lui permet de figer le temps quelques secondes, avant de poursuivre son éducation à l’école de la rue. Sangre ne rêve que d’une chose, retrouver sa mère et se venger des sept pirates qui ont tué les siens. Elle doit en premier lieu retrouver le complice qui a permis aux écumeurs de sévir. Il mérite d’être châtié, mais surtout, il est le seul à pouvoir renseigner la jeune fille sur l’identité de ceux qu’elle recherche…

Le postulat de départ de la nouvelle série de Christophe Arleston est assez simple. Petite fille, Sangre voit ses parents se faire tuer sous ses yeux. En grandissant, elle se promet de les venger en tuant une à une chacune des sept personnes qui ont assassinées sa famille. La recherche de ces sept tueurs éparpillés dans 7 univers différents permettra sans nul doute à Christophe Arleston de proposer des albums aux couleurs différentes tout en continuant de développer son héroïne. Dans Sangre la survivante, le scénariste montre l’origine de son bégaiement résultat des atrocités qu’elle a vécu enfant et de sa volonté de vengeance.
Rythmé, et sans temps mort, ce premier tome annonce une aventure plus trash et plus violente, moins dans l’humour, que ses autres titres, tout en gardant une dose de magie et de créatures fantastiques qui ont fait sa renommée.

Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard
Sangre, Sangre la survivante, éditions Soleil, Arleston, Floch, Blanchard

Graphiquement, Adrien Floch en met plein les yeux avec des décors et des paysages originaux et très réussis. Il dresse un univers riche et étrange constitués de bêtes bizarres et fantastiques. Le découpage est par ailleurs rythmé et efficace.

Christophe Arleston et Adrien Floch signent un premier tome de Sangre prometteur qui laisse entrevoir de belles perspectives pour la suite…

Sangre #1
Sangre la survivante
56 pages
Christophe Arleston – Adrien Floch
Éditions Soleil
Parution : 19 octobre 2016

1 réaction sur “ Sangre #1, la critique ”

  1. Ping Sangre #2, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.