Sara Lone #2, la critique

Sara Lone #2 - Carcano Girl - Sandawe - Erik Arnoux - David MoranchoSandawe publie Carcano Girl, le second album de Sara Lone de David Morancho et Erik Arnoux.

USA. Début des sixties. Gogo-danseuse d’une boîte de striptease de la Nouvelle-Orléans, Joy Carruthers, accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, est secrètement recrutée par un mystérieux organisme fédéral pour participer à une opération « humide » dont elle ignore tout. Sauf qu’elle n’a pas le choix : y participer de son plein gré, ou se retrouver sur la chaise électrique pour l’assassinat de son patron…

Carcano Girl, le second tome de Sara Lone, confirme l’excellente impression que nous avait laissé Pink Princess, le premier album.

Erik Arnoux embarque le lecteur dans la suite des aventures de Joy Carruthers, alias Sara Lone, dans un récit toujours aussi dense et captivant. Antre flashbacks et quelques explications, Erik Arnoux lève habilement certains mystères pour en développer de nouveaux tout aussi intéressant pour construire son récit. Carcano Girl est un polar noir superbement bien ficelé avec des personnages charismatiques et un récit inventif et original.

Sara Lone #2 - Carcano Girl - Sandawe - Erik Arnoux - David Morancho

Graphiquement, le travail de David Morancho est superbe. Son dessin colle parfaitement au scénario d’Erik Arnoux. Le dessinateur excelle dans ce décor des années 50. Son dessin, tout en finesse et détails, est précis tant dans les expressions des personnages que les mouvements. La mise en couleur effectuée par le dessinateur est tout aussi magnifique et renforce cette ambiance typique des années 50.

Carcano Girl est un excellent album prenant et rythmé. Il confirme la qualité de cette nouvelle série où le duo excelle. Sara Lone est sans nul doute une future très grande série ! A ne pas manquer !

 

Sara Lone #2
Carcano Girl
Erik Arnoux – David Morancho
Sandawe
Parution : 18 février 2015

 

2 réactions sur “ Sara Lone #2, la critique ”

  1. Ping Sara Lone #3, la preview | une Case en plus

  2. Ping Sept Athlètes, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.