Sixtine #2, la critique

Sixtine #2, Le chien des ombres, éditions La GouttiereAprès L’or des Aztèques qui marquait le début prometteur d’une nouvelle série jeunesse, Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac signent la suite de Sixtine avec Le chien des ombres. 

En pleine préparation de cartons pour le futur déménagement, Sixtine tombe sur une boîte ayant appartenu à son père, contenant plein de vieux films, de vieux romans et de souvenirs. La jeune fille est notamment attirée par un livre s’intitulant « Ma vie avec les fantômes » et passe sa nuit à le dévorer. Ses trois amis-pirates Igor, Archembeau et Tranche-Trogne ne sont pas loin et ne voient pas cette découverte d’un très bon œil. Serait-ce (de nouveau) le début des ennuis pour Sixtine ? Ou va-t-elle enfin en apprendre davantage sur ses origines ? 

Après avoir posé les contours de son récit au cour du premier tome, L’or des aztèques, Frédéric Maupomé poursuit les aventures quelques peu irréelles de la jeune Sixtine. Au-delà de la présence des pirates fantômes, ce second tome révèle, en effet, un aspect plus fantastique que ne laissait entrevoir le premier tome avec la présence d’un personnage maléfique qui semble en vouloir beaucoup à la jeune Sixtine et sa famille. Si l’auteur n’explique pas encore les tenants et aboutissants qui attirent les forces obscures autour de Sixtine, Frédéric Maupomé dévoile tout de même un peu plus le mystère qui entoure la jeune héroïne et celui de ses origines familiales. Tout au long d’un récit très bien ficelé, le scénariste s’attache à distiller quelques informations au compte-gouttes et tient en haleine jusqu’à la dernière page… avec une révélation dans les dernières pages qui nous laissera impatient jusqu’au tome 3. 

Graphiquement, Aude Soleihac adopte un dessin tout en rondeur qui accompagne parfaitement l’aspect humoristique de la série. Son style est élégant et dynamique et offre une grande expressivité aux personnages.

Avec ce deuxième tome, Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac confirment tout l’intérêt que l’on peut porter à Sixtine, une série jeunesse qui plaira bien au-delà des enfants.

 

Sixtine #2
Le chien des ombres
80 pages
Frédéric Maupomé – Aude Soleilhac
Éditions La Gouttière
Parution : 28 septembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.