Toxic Boy #1, la critique

Toxic Boy #1 - Siska - SandaweAprès Sticky Pants qui dévoile l’intimité des super-héros, Xavier Henrion signe seul Toxic Boy, une bande dessinée entre manga et BD européenne.

Alors que les hommes fuient les grands espaces d’une terre en colère, un jeune garçon aux origines mystérieuses voyage à travers le monde en quête de sources empoisonnées. Il prend un plaisir infini à se baigner dans ces eaux qui sont en train de redéfinir le genre humain. Il est lié à ces sources, c’est évident. Cela signifie-t-il que lui aussi a un rôle à jouer dans ce qui semble être la fin d’une ère?

Au travers d’un scénario original, Xavier Henrion met en scène un ado loufoque et farfelu à la recherche perpétuelle des sources d’eaux toxiques pour assouvir son manque. Au cours de sa quête, Poko, le jeune héros, va rencontrer de nombreux personnages très intéressés par sa mutation. Si dans un premier temps, on ne comprend pas vraiment où l’auteur cherche à nous emmener, on est très vite happé par le récit original et très rythmé de Xavier Henrion. Au fil des pages, l’auteur se plaît à nous faire découvrir un monde très riche et assez mystérieux. Ajoutons à cela des personnages très attachants et singuliers, ainsi qu’une bonne dose d’humour, on obtient une très bonne histoire.

Toxic Boy #1 - Siska - SandaweLes dessins de Xavier Henrion sont très réussis. A mille lieux de ce qu’il nous présente avec Sticky Pants, il mixe avec talent manga et BD européenne. Les mouvements et les expressions des personnages sont très bien rendus et les scènes de combats rondement bien menées. Bref, du bon boulot !

Toxic Boy apparait comme un ovni dans le monde de la BD. C’est sans doute la raison pour laquelle, l’auteur a dû faire appel au financement participatif via Sandawe pour publier ce premier tome. Au final, ce premier Toxic Boy, intitulé Siska, est une très belle réussite, un album surprenant et prenant. Et, on n’a qu’une seule envie, c’est de connaître la suite des aventures de Poko…

Et si vous souhaitez devenir édinaute, le tome 2 est en cours de financement.

 

Toxic Boy #1
Siska
Xavier Henrion
Sandawe
Parution : 15 octobre 2014

1 réaction sur “ Toxic Boy #1, la critique ”

  1. Ping Xavier Henrion, dans la case... | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.