UCC Dolores #1, la critique

UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, GlénatPour son entrée au catalogue Glénat, Didier Tarquin signe, en tant qu’auteur complet, cette nouvelle série de science-fiction, UCC Dolores, dont La trace des nouveaux pionniers est le premier tome.

C’est un grand jour pour sœur Mony. À 18 ans, il est temps, pour cette orpheline recueillie à la porte du couvent des Nouveaux Pionniers, de quitter le nid et de trouver sa voie. Mais à peine propulsée dans le monde extérieur, voilà que la jeune fille découvre être l’héritière du UCC Dolorès, un croiseur de guerre de l’armée confédérée ayant appartenu au général Mc Monroe, de sinistre mémoire ! Incapable de manœuvrer un tel engin, la candide Mony se met en quête d’un pilote et « trouve » Kash, vétéran taciturne et désireux de changer de vie. Ensemble, ils prennent la direction de la Frontière aux commandes du Dolorès, un vaisseau au passé mystérieux !

A peine Lanfeust Odyssey terminé, Didier Tarquin propose, cette fois-ci seul aux commandes, une nouvelle série SF dont le personnage principale est une héroïne, Mony, qui se découvre héritière d’un mythique vaisseau spatial, l’UCC Dolores. Cette nouvelle série, prévue en 3 albums, emmène le lecteur dans un univers proche de celui de Lanfeust tout en étant très différent. Ici, le lecteur ne sera pas confronté à de la magie et à un héros devant sauver le monde (en tout cas pour le moment ). On suit une jeune fille sortant tout juste d’un couvent et se découvre héritière d’un navire de guerre ayant appartenu à un redoutable général. Très honnêtement, ce premier tome d’UCC Dolores est très agréable à lire. Didier Tarquin propose une histoire très bien ficelée et très rythmée. Il plante méticuleusement le décor de ce nouvel univers en faisant attention de conserver une bonne dose de mystère et une part d’ombre, histoire de bien capter le lecteur. Les personnages sont par ailleurs très attachants et portent en eux même une part de mystère que le scénariste dévoilera sans nul doute dans les prochains tomes.

UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat
UCC Dolores #1, La trace des nouveaux pionniers, Tarquin, Glénat

Graphiquement, on reconnaît immédiatement la patte de l’auteur. Les dessins sont superbes et très expressifs. A cela s’ajoute des décors fouillés et de nombreux personnages très variés. Le tout est merveilleusement servi par le découpage dynamique et rythmé de l’auteur.

Si vous aimez Lanfeust, il y a de forte chance que vous aimiez UCC Dolores. Tel est bien évidemment notre cas. Franchement, c’est une série qui démarre bien et on se laisse rapidement prendre par le mystère qui entoure l’UCC Dolores. Vivement la suite, prévue en novembre 2019 !

 

UCC Dolores #1
La trace des nouveaux pionniers
48 pages
Didier Tarquin – Lisa Tarquin
Glénat
Parution : 9 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.