Un grand Bourgogne oublié, la critique

Un grand Bourgogne oublié - couvertureUn grand Bourgogne oublié, édité par Grand Angle, raconte l’histoire d’un terroir bourguignon recouvert de forêts et d’une bouteille mystère qui pourrait bien le faire revivre…

Propriétaire d’un domaine, Manu a une obsession, comme son père avant lui : faire un grand vin. C’est pour ça qu’il loue la parcelle du clos de la Molle Pierre, convaincu qu’un grand terroir a été oublié sur cette hauteur de Cruzille, dans le Mâconnais. Aujourd’hui, le rêve de Manu prend forme, le clos est à vendre. C’est alors qu’un ami de Manu trouve un lot de bouteilles anciennes sans étiquette, hormis une belle inconnue née en 1959. À la dégustation, l’émotion de Manu est énorme. C’est le plus grand vin qu’il ait jamais bu. Manu a une évidence qui vire à l’obsession : il doit retrouver ce qu’était cette bouteille ! C’est avec les pieds de vigne qui ont permis ce prodige qu’il veut replanter la Molle Pierre, en l’honneur de son père disparu. Commence alors plus qu’une enquête, une quête vitale…

Inspiré par d’une histoire vraie, Un grand Bourgogne oublié raconte l’histoire d’Emmanuel Guillot, vigneron et propriétaire du domaine Guillot Broux à Cruzille, dans sa quête.  Suite à une dégustation d’une bouteille ancienne et sans étiquette, Manu se met en tête de retrouver le nom de ce vin afin de replanter les mêmes cep de vignes sur sa propriété.

Les auteurs Manu Guillot et Hervé Richez font mener, à leur héros, une véritable quête qui prend parfois des allures d’enquête tellement la route est longue et semée d’indices pour Manu. Le lecteur suit  des personnages attachants et on est ému par cette passion qui anime profondément Manu. On regrette cependant, la présence de trop nombreux personnages qui perdent un peu le lecteur …

Un grand Bourgogne oublié - Page 1 - Grand Angle

Les dessins de Boris Guilloteau sont simples mais assez efficaces. Avec ses personnages expressifs, le dessinateur illustre de belles façon la passion qui anime ces personnages et les sentiments qu’ils ressentent à la dégustation des vins. L’unique utilisation de la couleur lors de ces moments de dégustations permet d’amplifier cette sensation.

Au final, Un grand bourgogne oublié est une BD agréable à lire même si elle intéressera peut-être un peu plus les amateurs de vins que les autres.

 

Un grand Bourgogne oublié
Emmanuel Guillot – Hervé Richez – Boris Guilloteau
Grand Angle
Parution : 3 Septembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.