Un peu de tarte aux épinards #1, la critique

Des tartes aux épinards, une famille nombreuse et une épice somalienne tel est le cocktail détonnant d’Un peu de tarte aux épinards, la nouvelle bande dessinée de Philippe Pelaez et Javier Casado.

Marie-Madeleine Madac Miremont habite un petit village de l’Aube. Sa fierté ? Ses huit enfants et ses tartes aux épinards, qu’elle prépare avec amour. Recevant par erreur un colis contenant d’étranges plantes, Marie-Madeleine décide d’en agrémenter ses tartes. C’est alors que les ennuis commencent…

Sous ce drôle de titre, Un peu de tarte aux épinards, se cache un polar rocambolesque mené tambour battant qui voit une mère de famille de 8 enfants mêlée à un drôle de trafic de drogue qui la dépasse complétement. Marie-Madeleine Madac Miremont est une pro de la tarte aux épinards. Seulement elles ne se vendent pas. Alors quand elle a l’opportunité d’y ajouter un ingrédient spécial en provenance d’Afrique reçu providentiellement, elle n’hésite pas une seule seconde… Sous des dessous de récit social – une mère de 8 enfants larguée par son mari et ayant des difficultés à joindre les deux bouts – Un peu de tarte aux épinards s’avère être un excellent polar à la fois rythmé et drôle. Outre la qualité du scénario de Philippe Pelaez qui plonge vers un final assez délirant mélangeant bastons, course-poursuite et tartes en tout genre, on se délecte des dialogues et expressions telles que « Sarah, elle sait plein d’choses, ça m’en bouche toujours un trou » ou « point à la virgule » qui parsèment le récit.

Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman
Un peu de tarte aux épinards, Bons baisers de Machy, Casterman

Le dessin semi-réaliste de Javier Sanchez Casado, dans la veine du dessin de Paul Cauuet sur Les vieux Fourneaux, est très expressifs et embarque pleinement le lecteur dans une atmosphère de campagne parfaitement adaptée à cette histoire.

Philippe Pelaez et Javier Casado signent avec Bons baisers de Machy un premier tome qui dépote, à la fois drôle et efficace. Alors que cet album se lit comme un one-shot, il semble en effet que Bons baisers de Machy soit un premier tome comme le laisse penser la numérotation présente sur la couverture. On est franchement curieux de voir ce que pourrait donner un tome 2…

 

Un peu de tarte aux épinards #1
Bons baisers de Machy
48 pages
Philippe Pelaez – Javier Casado
Casterman
Parution : 23 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.