Une journée au Festival BD d’Angoulême !

une case en plusLe 41ème Festival International de la BD d’Angoulême s’est terminé hier soir. Pendant 4 jours, Angoulême a été le cœur de la BD. Une Case en plus s’est rendue sur place le samedi 1er février et vous propose de vivre sa journée au Festival !

Le Festival d’Angoulême est l’occasion de rencontrer pendant 4 jours tous les protagonistes de l’univers de la BD : les éditeurs français et internationaux, les fabricants de produits dérivés, des libraires, et surtout les fans de BD. Et ils sont nombreux à se rendre au Festival pour assister aux différentes expositions, découvrir et acheter les dernières nouveautés, sans oublier de rencontrer les auteurs et faire dédicacer leurs plus beaux albums.

Pour les rencontres avec les auteurs, direction les pavillons « le monde des bulles » et « le nouveau monde ». Les amateurs de BD se précipitent et font la queue, souvent longtemps, pour obtenir leur graal : une dédicace. Et nombreux sont les auteurs à venir à Angoulême : Marini (Les Aigles de Rome), Guarnido (Blacksad), Vincent Maillé, Régis Loisel et Serge Le Tendre, qui a d’ailleurs fait un petit bain de foule pour rencontrer son public, (La Quête de l’oiseau du temps), Brüno (Tyler Cross) sur le stand des Editions Dargaud, Pierre Alary (Silas Corey) sur le stand Glénat,  Wilfrid Lupano (Ma Révérence), et Jean-Luc Masbou (De Capes et de Crocs) sur le stand Delcourt, Etienne Davodeau (Le chien qui louche) chez Futuropolis, Denis Bajram (Universal War) et Luc Jacomon (Le Tueur) sur le stand Casterman, Michel Rodrigue (Cubitus) et Griffo (Golden Dogs) sur le stand Le Lombard… Pour ne citer qu’eux, car bien évidemment la liste des auteurs présents est (très) longue, de quoi satisfaire tous les fans !

Festival Bd Angoulême 2014
Exposition MafaldaMais le Festival d’Angoulême, c’est aussi l’occasion de découvrir des expositions sur l’univers de la BD. Cette année Tardi et la Grande Guerre, les 50 ans de Mafalda, les 80 ans du Journal de Mickey ou encore les Légendaires ont eu cet honneur. De belles expositions fort bien scénarisées, avec de nombreuses planches et des commentaires et explications toujours justes et efficaces. Des expositions qui sont souvent pour les visiteurs l’occasion de découvrir une œuvre sous un nouvel angle, et c’est parfois le point de départ pour s’engouffrer dans la lecture des BD des auteurs exposés.

A Angoulême, les visiteurs ont aussi la possibilité d’assister à des conférences. La plus attendue cette année était sans hésitation la conférence sur Tintin et l’éventualité de la suite de l’œuvre d’Hergé. Une Case en plus y était et nous reviendrons sur le sujet dans un prochain article.

Enfin, au Festival d’Angoulême, on décerne des prix, « les Fauves ». Cette année, le Grand Prix du Festival a été attribué à Bill Watterson, le père de Calvin et Hobbes. Calvin et Hobbes raconte l’histoire d’un petit garçon malicieux, accompagné de son joyeux tigre, qui vit ses histoires sous forme de strips de 1985 à 1995. Seul bémol au choix de cet artiste, il est introuvable. Il  s’est retiré du milieu de la BD et par conséquent ne devrait vraisemblablement pas participer au festival l’an prochain.

Quant au palmarès complet, le voici :

  • Fauve d’or: Come prima d’Alfred (Delcourt),
  • Prix spécial du jury : La Propriété de Rutu Modan (Actes Sud BD),
  • Prix de la série : Fuzz & Pluck, tome 2 de Ted Stearn (Cornélius),
  • Prix révélation : Le Livre de Léviathan de Peter Blegvad (L’Apocalypse) / Mon Ami Dahmer de Derf Backderf (Çà et là),
  • Prix du patrimoine : Cowboy Henk de Herr Seele et Kamagurka (Fremok),
  • Prix du public Cultura : Mauvais Genre de Chloé Cruchaudet (Delcourt),
  • Fauve Polar SNCF : Ma Révérence de Rodguen et Wilfrid Lupano (Delcourt),
  • Prix jeunesse : Les Carnets de Cerise, tome 2 : Le Livre d’Hector de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (Soleil),
  • Prix de la BD alternative : Un Fanzine carré (revue publiée par Hécatombe).

Le 41ème Festival de la BD d’Angoulême s’est achevé et on attend le 42ème avec impatience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.