XIII Mystery #12, la critique

XIII Mystery #12, Alan Smith, DargaudPour ce 12ème et avant dernier tome de la collection XIII Mystery, Daniel Pecqueur et Philippe Buchet s’intéressent à Alan Smith, le fils de Sally et Abe, qui découvriront XIII à moitié mort sur une plage dans Le jour du soleil noir, premier tome de la série principale.

Il s’appelait Alan Smith. Il avait 23 ans. Étudiant brillant, il avait la vie devant lui… mais certains en ont décidé autrement. Officiellement, il est mort en héros pour son pays, au Viêtnam. Officieusement, l’histoire est tout autre, mais tout aussi douloureuse : traumatisé par le carnage de la guerre, Alan avait déserté. Cet album raconte enfin les dernières semaines de la vie du fils de Sally et Abe Smith ; ceux qui, quelque temps après, allaient recueillir XIII, un inconnu sans passé, et lui offrir le prénom de leur fils disparu. Et leur affection…

Comme pour les précédents albums de la série, c’est un duo d’auteurs inédit qui explore le passé d’un personnage secondaire de la série XIII. Ici, Daniel Pecqueur a choisi de s’intéresser au personnage d’Alan Smith, le fils de Sally et Abe qui retrouveront XIII à moitié mort sur une plage et le recueilleront comme leurs fils. Contrairement aux personnages développés dans les albums précédents, Alan Smith est un personnage que l’on ne voit quasiment pas dans la série principale bien qu’il soit souvent cité. Compte tenu de l’attachement du héros à Sally et Abe, le choix de ce personnage était plutôt judicieux et intéressant. Malheureusement, le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances. En effet, en enchaînant les séquences sans vraiment les lier les unes aux autres, le scénariste perd le lecteur malgré le rythme effréné et les nombreuses scènes d’actions de ce récit.

 

XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud
XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud
XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud
XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud
XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud
XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud
XIII Mystery #12, Alan Smith, Dargaud

Aux dessins, c’est Philippe Buchet, à qui l’on doit notamment Sillage, qui accompagne Daniel Pecqueur. Loin de son style science-fiction qu’il affectionne particulièrement, le dessinateur se retrouve ici dans un style plus réaliste dans lequel il est nettement moins à l’aise. Par conséquent, cela ne fonctionne pas et on ne parvient pas à entrer dans cet album qui pourtant faisait envie.

Ce douzième tome est certainement, et malheureusement, le moins réussi de la série. Non pas que le personnage ne soit pas assez intéressant, bien au contraire, mais tant le scénario que le dessin sont ne permettent pas au lecteur d’entrer dans cette histoire bien trop alambiquée et compliquée.

XIII Mystery #12
Alan Smith
64 pages
Daniel Pecqueur – Philippe Buchet
Dargaud
Parution : 8 juin 2018

1 réaction sur “ XIII Mystery #12, la critique ”

  1. Ping XIII Mystery #13, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.