Zorglub #1, la critique

Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BDLes éditions Dupuis publient La fille du Z, premier tome d’une nouvelle série réalisée par Munuera mettant en scène Zorglub, l’ennemi juré de Spirou et Fantasio.

Zandra, 16 ans, sort d’une séance de cinéma avec son petit ami, André, lorsque des zorgbots leur tombent dessus et l’enlève… pour la ramener de force chez son père, Zorglub. La conversation qui s’ensuit ne plaît guère à la jeune fille et ne tarde pas à s’envenimer jusqu’à ce que, en colère et par erreur, Zorglub déclenche un rayon laser qui transforme une ville entière en île. Alors que le génial inventeur tente de se faire pardonner auprès de sa fille et qu’André échappe tant bien que mal à des robots tueurs, un politicien vexé de s’être vu refuser la vente d’un rayon “séparatiste” attaque la base de Zorglub avec des soldats armés. Et pour ne rien arranger, Zandra découvre la vérité sur ses origines, une vérité qu’elle aurait préféré ne pas avoir à entendre. Rien ne va plus au pays du Z !

Quelques années après avoir signé 4 albums de Spirou et Fantasio entre 2004 et 2008 comme dessinateur au côté de Jean-David Morvan pour le scénario, José Luis Munuera renoue avec l’univers de Spirou en signant La fille du Z, le premier tome de Zorglub. Dans ce spin-off de Spirou et Fantasio, José Luis Munuera met en scène le meilleur ennemi du célèbre groom et concurrent du comte de Champignac. L’auteur, qui signe ici le scénario et le dessin, livre un premier tome intéressant dans lequel il s’intéresse à la relation compliquée entre Zorglub, un père possessif qui a du mal à voir grandir son enfant et Zandra, digne fille de son père, avide de liberté qui souhaite s’affranchir de l’autorité parentale. Appuyé par une forte dose d’humour assez bien trouvée, le pari de José Luis Munuera de proposer une série autour de Zorglub est osé, mais déçoit forcément un peu. La tâche est délicate de faire vivre ce personnage dans une série parallèle sans immédiatement penser à un coup marketing, ce que l’auteur tente de déminer, de façon assez drôle, dès la première page de l’album. « Pourquoi toujours exploiter les succès du passé au lieu de produire des films avec des idées originales ? ! » s’exclame ainsi Zandra, fille du Z, en sortant du cinéma en compagnie de son copain.

Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD
Zorglub #1, La fille du Z, José Luis Munuera, Dupuis, Chronique BD

Graphiquement, on adore le travail de José Luis Munuera qui excelle à mettre en valeur Zorglub grâce à son trait nerveux. Les scènes d’action sont nombreuses et inspirées. Les décors sont riches et les personnages très expressifs plongent le lecteur dans un univers foisonnant superbement mis en images pas José Luis Munuera. L’auteur propose par ailleurs un découpage, mélangeant habillement des cases de tailles variées, très réussi.

Avec La fille du Z, Munuera signe ici un récit plein d’humour, avec beaucoup d’actions et de rythme. Un spin-off autour de Zorglub est une excellente idée et cet ouvrage aurait certainement été plus réussi si le scénario était à la hauteur de dessin. Et si on ne s’attendait pas, page après page, à voir débarquer Spirou et Fantasio pour remettre Zorglub à sa place…..

 

 

Zorglub #1
La fille du Z
64 pages
Munuera
Dupuis
Parution : 02 Juin 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *